Conseil Santé

PARTAGEZ CETTE PUBLICATION Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
15 juin 2016

Êtes-vous à risque de contracter le zona ?

Nancy Gaudreault, pharmacienne affiliée à Pharmaprix® Galeries Joliette
T : 450-759-6114 poste « 1-0 »
www.pharmaprix.ca/services/0017
Pharmaprix


Êtes-vous à risque de contracter le zona ?  Si vous avez eu la varicelle et êtes âgé de plus de 50 ans, la réponse est OUI.

En général, les régions les plus touchées par le zona sont celles de la poitrine ou de l’abdomen. Il peut également apparaître sur la partie supérieure du visage et parfois sur d’autres parties du corps. Le zona est causé par le virus varicelle-zona, le même que celui de la varicelle. Si vous avez eu la varicelle, le virus reste latent dans votre organisme et peut se réactiver à n’importe quel moment et provoquer un zona.  On estime qu’une personne sur trois souffrira du zona au cours de sa vie. Si vous avez eu la varicelle vous risquez de développer le zona. Votre risque est accru si vous avez plus de 50 ans ou si votre système immunitaire est affaibli.

Quels sont les symptômes et les complications du zona?

Les premiers symptômes se traduisent par des démangeaisons, une sensation de brûlure et des picotements de la peau. Un ou deux jours plus tard, apparaît une douleur névralgique intense accompagnée d’une éruption cutanée et de cloques. Il se forme ensuite une croûte au bout de 7 à 10 jours. Dans la plupart des cas, l’éruption cutanée disparaît en l’espace de 3 à 4 semaines. La douleur diminue à mesure que l’éruption cutanée se dissipe, mais elle peut persister.

Chez certaines personnes, le zona peut causer des complications graves pouvant se poursuivre après la maladie:

  • Dans 10 15 % des cas environ, les patients présenterons une douleur névralgique pouvant durer plusieurs mois, voir des années. La douleur peut être insupportable, perturber sommeil, déclencher des épisodes d’anxiété ou de dépression et causer une perte de mobilité et d’indépendance.
  • Les pustules du zona peuvent s’infecter est retarder ainsi la cicatrisation.
  • Environ 2 % des patients souffriront de vision trouble, de mots de tête et de douleurs oculaires. Si le traitement n’est pas instauré tôt, ce trouble peut entraîner une perte de vision

Comment pouvez-vous vous protéger contre le zona?

Il a été prouvé que le vaccin contre le zona (Zostavax II®)  réduit de moitié l’incidence du zona, mais il ne garantit pas l’immunité contre la maladie. Certaines personnes en seront atteintes, malgré la vaccination. Toutefois, le vaccin réduira quand même l’intensité de la durée de la douleur chez la personne vaccinée.

Quand devrais-je consulter mon médecin?

Si vous présentez des symptômes semblables à ceux du zona (démangeaisons, brûlure et sensations de picotements, démangeaisons ou cloques très douloureuses), communiquez avec votre médecin immédiatement : les traitements instaurés tôt sont les plus efficaces.

Quel est le rôle de mon pharmacien?

Pour toute question sur le zona ou le vaccin contre le zona, parlez à votre pharmacien qui se fera plaisir d’y répondre.